La subluxation vertébrale : pour qui, pour quoi ?

Il n’existe pas moins de 96 articulations dans la colonne vertébrale.

Il existe pas moins de 96 articulations dans la colonne vertébrale. Et, comme tout autre joint du corps, un muscle fatigué, éreinté ou simplement mal entraîné peut provoquer, lors de nos mouvements quotidiens, des déplacements articulaires en-dedans de la zone physiologique de mouvement. On appelle ces déplacements articulaires des subluxations. Lorsque l’on dépasse la barrière anatomique de mouvement, souvent le résultat d’un traumatisme violent et soudain, alors c’est la dislocation ou luxation. Ainsi, vous êtes beaucoup plus à risque de vous subluxer une articulation que de la luxer. Ces dérangements sont souvent peu douloureux et le corps s’adapte très rapidement en changeant l’angulation de l’articulation par les spasmes des muscles environnants, ce que l’on nomme alors plâtre physiologique. La première subluxation vertébrale origine généralement du phénomène de la naissance, car la tête du bébé est toujours tournée lors de la présentation, ce qui met en jeu les deux premières vertèbres cervicales et qui sont responsables de plus de 80% de la rotation de la tête. Ajouter à cela l’utilisation des forceps ou de la ventouse, et vous avez le cocktail idéal pour une subluxation majeure des hautes vertèbres cervicales. Au menu chez le nourrisson suite à ces subluxations : régurgitations excessives, coliques, périodes de réveil prolongées, malaises, etc… Et, non corrigée, la subluxation évolue avec la croissance de l’individu et selon sa capacité d’adaptation. Alors, on retrouve le phénomène des fameuses « douleurs de croissance », les migraines, maux de tête, maux de dos, et j’en passe !!! Si vous avez une condition quelconque, je vous suggère de contacter au plus tôt votre docteure en chiropratique : elle saura vous apporter réconfort et soulagement tout naturellement !